Translate

L'histoire d'un bout de papier


Les bouts de papiers et moi, c'est une longue histoire d'amour (et de collage). C'est une très belle histoire qui est maintenant écrite dans un livre. Dans un livre qui est écrit comme j'aurais adoré l'écrire si j'aimais écrire. Si j'aimais écrire je serais probablement terriblement jalouse de ne pas être l'auteure de ce livre fantastique mais comme je préfère regarder les nuages plutôt que mon clavier, je suis juste terriblement contente que ce livre existe!

"Il était un bout de papier, apprendre le collage avec Andrea d'Aquino" éditions Eyrolles, 2017

https://www.eyrolles.com/Loisirs/Livre/il-etait-un-bout-de-papier-9782212674187


Cet ensemble de deux cahiers  - un livre et un cahier de papiers à découper - vous donne tous les clefs de base pour réussir vos collages. C'est simple, court, ludique et visuel. L’auteure présente trois phases de création d'un collage: "Ressembler", "Penser" et "Réaliser" qui correspondent à trois parties du livre. Dans les deux premiers chapitres, elles nous fait découvrir la façon dont elle travaille en ce qui concerne le matériel et les idées. La troisième et de loin plus grande partie "Réaliser" propose des  projets pratiques pour se lancer dans la création d'un collage. Le livre est bref, clair et illustré par des centaines de petits bouts de papier...ce n'est même pas un livre, c'est un dessert.

D'ailleurs, si vous n'avez pas peur d'en prendre plein les yeux, vous pouvez allez voir le site de l'auteure-illustratrice Andrea D'Aquino.

La chose qui me fait apprécier ce livre si fort c'est que j'y retrouve parfaitement mon approche du collage, la logique de mon travail pendant les ateliers et l'esprit de ce blog.  Si le collage m'est si cher c'est parce que je suis persuadée que c'est la technique par excellence où il n'y a pas de limite d'âge: la création d'un adulte peut rencontrer, voir rejoindre celle d'un enfant. J'adore cet univers surréaliste où le hasard et l'erreur sont les bienvenus. J'adore ce monde de rencontres aléatoires, parfois absurdes,  des images qui n'étaient pas destinées à se croiser. J'adore la surprise du résultat qui dépasse bien souvent l'idée de départ.

Ce livre est le parfait mélange subtile qui propose des idées précises avec des conseils techniques concrets mais qui arrête l'accompagnement détaillé au bon moment pour laisser la place à la libre créativité et l'imagination. Autrement dit, ce n'est pas un cahier d'activité où on finit tous la création toujours avec plus ou moins le même résultat. Ce livre vous donne les astuces pour réussir votre propre collage, unique au monde entier.

Un cahier des feuilles de papiers à motifs variés accompagne le livre et facilite les débuts de la création pour ceux qui veulent se lancer mais n'ont pas (encore) un immense bazar stock de bouts de papiers, vieux magazines, catalogues, livres et vieux dessins chez eux. Pour nous ce cahier est resté intacte - pour réaliser le projet que je vous montre aujourd'hui, nous avons utilisé 0,024% de notre stock des bouts de papier.

Glaces

Aujourd'hui je vous montre un des nombreux projets présentés dans ce livre que nous avons réalisé dans notre "Atelier des petits": des glaces.
J'ai utilisé du papier kraft marron (mais n'importe quel autre papier beige/marron fera l'affaire) pour découper des triangles = futur cornets. Je les ai découpé par avance moi-même pour faciliter l'atelier et avoir assez de temps de nous concentrer sur l'essentiel - les parfums! Pour les boules de glace j'ai préparé des modèles en carton que les enfant ont utilisés pour dessiner et découper. Les petits artistes ont choisi les images, les motifs et les pages de couleur de vieux magazines pour représenter des différents parfums et ont ensuite confectionné leurs glaces. Une activité simplissime que les enfants ont adoré!

J'ai déjà essayé de réaliser plusieurs idées présentées dans ce livre et chacune a rencontré un gros succès: les glaces dans "L'Atelier des petits" mais nous nous sommes également inspirés de ce livre dans "L'Atelier des grands" (adultes et enfants à partir de 10 ans) - vous pouvez voir les créations ici.




















Relève le héros qui est en toi!



Cette rentrée c'est une joyeuse folie! Lagrande est au CP, Lapetite en grande section et Letoutpetit a attaqué sa dernière ligne droite avant d'aller à l'école lui aussi. Et moi j'arrive seulement à souffler un peu après une rentrée artistique très chargée... et j'en suis ravie!

Cette rentrée est pour moi remplie d'optimisme et de nombreux projets intéressants qui se dessinent à l'horizon. J'ai ouvert des ateliers pour les petits et pour les grands à Grand Bourgtheroulde (27), j'interviendrai dans une école primaire pendant toute une année et j'ai une totale liberté concernant le projet artistique (le rêve quoi!) et puis d'autres ateliers et interventions commencent à prendre forme mais je suis beaucoup trop superstitieuse pour en parler avant que cela ne se réalise:)
Pour celles et ceux qui ont envie de suivre mes projets professionnels, c'est par ici.

Et puis il y a un autre projet, un projet hors commun, une aventure un peu extraordinaire et une expérience qui s'annonce très enrichissante: les ateliers Ikigaï.

École Ikigaï est un lieu d'éducation inclusive qui propose à la fois des ateliers pour enfants (5 - 11 ans) et des formations pour les professionnels de l'éducation. Si vous avez un enfant qui a des besoins éducatifs particuliers, le terme d'une école inclusive ne vous n'est sûrement pas inconnu. Si vous n'avez encore jamais entendu parlé d'école inclusive c'est un le lieu où chaque enfant est pris en compte, que cet enfant soit porteur d'un handicap ou non. C’est une structure qui n’exclut personne et qui s'adapte aux besoins particuliers de chacun. 

Quand Stéphanie de l'Ecole Ikigaï m'a contactée et m'a parlé du projet, les cours que j'avais suivis à la fac défilaient dans ma tête. Les cours sur l'éducation inclusive, sur les enfants en situation de handicap, sur les enfants surdoués, sur la sociologie d'une classe, sur les troubles d’apprentissage et d'attention, sur les enfants "types" qui ne le sont jamais vraiment, sur les intelligences multiples...tous ces sujets m'intéressaient tellement que j'ai fini par y passer tout mon quota de cours optionnels alors que cela n'avait pas grand choses à voir avec le sujet principal de mes études. Donc "oui, Stéphanie, cela m'intéresse énormément de co-animer vos ateliers!"

Nous commençons le 30 septembre par un parcours de quatre ateliers co-animés écriture - arts plastiques sur le thème des "Super-héros". Nous allons imaginer nos super héros, leur donner de super pouvoirs, inventer une histoire pour eux, créer un livre et réaliser des petites animations en stop motion!

Tout cela se passe à Paris (8ème) et si cela vous intéresse vous pouvez vous inscrire ici.

Ensemble avec Ikigaï nous avons créé un visuel avec les têtes des enfants = super-héros pour illustrer ces ateliers et inviter les enfants à jouer. Et puis je me disais que c'était un peu dommage de ne pas partager ce mini exercice créatif de dessin de visages super-héroïques avec vous! Le-voilà en format A4 et sur le fond blanc pour ne pas épuiser vos imprimantes - à télécharger ici! Et n'oubliez pas: amusez-vous!

Télécharger







T comme Tampon Triangle

Le T n'est pas Très Technique
L'idée du Tampon...
Se souvenir des Tampons pour La ville en fête
Se rendre compte qu'en plus ce sont des Triangles!
C'est parfait
Deux petits pochoirs pour les enfants Terribles
Et hop, Tamponner un T Tout en Triangles.
S'émerveiller
et s'amuser.
 






Rejoignez nous avec votre alphabet artistique sur Instagram
#DADAalphabet
#dadaenfantterrible
  
Idées créatives pour la lettre T: 
Tempera, Timbre, Trait, Turquoise, Tache, Toile, Tissage, Tulipe, Totem, Tissu...
Vous avez d'autres idées créatives pour le T? Partagez-les avec nous ici ou sur notre page Facebook!
 
 

Peinturlures d'Hervé Tullet


Je l'ai chez moi depuis quelques semaines. Il me fait découvrir un monde de jeux en peinture, il m'inspire, il m'incite à réfléchir et imaginer. Nous avons bu déjà plusieurs tasses de thé ensemble et je l'ai un peu taché de chocolat. Le livre "Peinturlures" d'Hervé Tullet.

Peinturlures : Les Ateliers d’Hervé Tullet, Mode d’emploi, éditions Phaidon
Le livre présente onze ateliers artistiques qui restent tous en parfaite cohérence visuelle avec la marque de fabrique "Hervé Tullet"- joyeuse, ludique, colorée et génialement simple. Mais le défit des livres comme celui-ci est double: artistique et pédagogique. Il ne s'agit pas seulement de présenter un travail artistique et de montrer de beaux ateliers, mais de véritablement transmettre le savoir-faire. Croyez-moi, il n'est pas courant de trouver un support pédagogique pour des ateliers en arts plastiques qui sent aussi bon le vécu, le testé, le réajusté, le parfaitement dosé et le livré clé en main. Dans ce livre, Hervé Tullet ne vous laisse pas seulement goûter de délicieux petits plats, il vous livre toutes ses bonnes recettes.

Hervé Tullet présente d'abord brièvement son approche, sa vision des ateliers où tout se passe dans la création, l'intuition, la liberté, la magie du moment, l'énergie du groupe et dans la non-existence d'une "erreur". (Je deviens particulièrement sensible sur le dernier point: plus les enfants sont grands, plus ils me posent la question "Est-ce que je peux...?" pendant les ateliers. - "Mais oui, tu peux! Fais le soleil en violet et la queue du chat en zigzag! Éclate-toi, c'est le but!")

Il donne ensuite quelques conseils (brefs et concrets!) pédagogiques, techniques et logistiques avant d'attaquer les ateliers. Les ateliers sont présentés en 4 parties: une description/introduction d'une ou deux phrases, la "préparation", "l'atelier" et les "variantes". C'est bref, c'est concret, c'est parfait!
Les quelques mots d'introduction vous donnent une image de l'atelier et de son principal intérêt ou objectif. Dans la partie préparation, Hervé Tullet ne mentionne pas seulement le matériel nécessaire mais aussi par exemple de quelle manière disposer des outils, quelles couleurs prévoir ou ce qu'il vaut mieux éviter. La partie "atelier" vous guide mot par mot car l'activité est décrite directement sous forme de consignes que vous donnez aux participants. En même temps (écrit dans une police différente, un peu comme une voix off) vous avez des notes et des instructions pour vous. (Quel bonheur! Tous les enseignants et animateurs savent de quoi je parle!) Pour en finir vous allez trouver d'autres idées de prolongement ou de variation de l'atelier dans la partie "variantes".

Une des choses que j'apprécie énormément dans ce livre c'est sa capacité d'inspirer. Les techniques et les approches qu'Hervé (oui, j'ai décidé de l'appeler par son prénom pour le reste de l'article, il a l'air tellement sympa ce gars...) propose sont en effet facilement transposables sur d'autres projets. Par exemple j'ai recyclé l'idée d'utiliser d'abord toutes les couleurs sauf du noir et du marron pour les poissons lors de mon atelier au marché (vous trouverez les photos de l'atelier ici). Nous avons donc peint des poissons/patates/gribouillis et nous avons utilisé le noir pour les contours.

Fresque collective sur la place du marché à Grand Bourgtheroulde: Le poisson


Et puis une dernière chose pour cette pub sans fin: 20/20 pour le côté visuel de ce livre. J'ai rarement vu un mode d'emploi aussi intéressant et original au niveau graphique! Cela se lit comme un BD.

LE COMBAT DE SUMO

Comme toute autre activité ou projet avant que je me lance dans mes ateliers, j'essaie à la maison. Nous avons donc testé un atelier qui s'appelle "Le combat de sumo". Le principe de cet atelier est simple: vous dessinez des ronds - futurs champs de batailles de pinceaux (sans lever son pinceau il faut faire sortir le pinceau de son adversaire du cercle). Une fois les batailles finies on transforme les ronds en assiettes et les gribouillis en petits plats! Quatre participants: 8, 6, 5 et 2 ans. Je n'ai pas fait de mélange de couleurs pour vraiment essayer les conditions de base avec les tons un peu bruts qui sortent de bouteilles de gouache. J'ai suivi les instructions sans changer une seule virgule avec l’exception du support papier. Hervé propose de dessiner sur des feuilles de papier mais vu les conditions climatiques j'ai opté pour un rouleau que j'ai fixé avec de la bande de masquage. Les enfants se sont éclatés!



















Tote Bag DADA

Il y a deux jours j'ai publié les photos de nos sacs en coton sur les réseaux sociaux. Ensemble avec les filles nous avons peints ces sacs pour les transformer en cadeaux de fin d'année pour nos maîtresses et nos assistantes (adorées!)

Suite à cette publication j'ai eu beaucoup de questions sur la technique utilisée, j'ai donc décidé de faire une vidéo en vitesse pour vous répondre à toutes ces questions et vous montrer comment nous avons réalisé ces sacs. Vous allez voir, c'est tout simple!


Le sac de la vidéo après le séchage:






...et les photos des sacs que les filles ont peints - différents coloris :